Assembler du bois

Merci de partager
0
fb-share-icon0
Tweet 168
Pin Share168
Assembler du bois

Du cadre décoratif à la charpente en passant par la réalisation de meuble, l’assemblage des pièces de bois est l’étape clé des travaux de menuiserie. Différentes options s’offrent à vous selon votre niveau technique et les besoins de votre projet.

Assemblage à la colle

Coller du bois est rapide et simple à mettre en œuvre. Pourtant, cette technique est à réserver aux objets décoratifs, ou à des collages non soumis à de fortes pressions.

  • Encollez chaque avec la colle à bois vinyle à l’aide d’un pinceau. En cas de matière très poreuse, passez une seconde couche.
  • Pressez les 2 pièces et maintenez l’ensemble avec un serre-joint (ou un poids assez lourd pour les objets plats) jusqu’au séchage complet.

Le plus souvent, la colle à bois vient pour renforcer la solidité des autres méthodes d’assemblage.

Assemblage avec clou ou vis

C’est la méthode la plus efficace pour commencer vos travaux de menuiserie. Le principal avantage est que la structure est ensuite démontable, en revanche, les clous ou vis seront apparents ce qui peut être peu esthétique.

Différentes variantes existent pour assembler 2 planches entre elles :

  • L’assemblage simple en angle, consiste à positionner 2 planches perpendiculairement l’une par rapport à l’autre, puis à visser ou clouer directement les 2 planches entre elles.
  • Planter les clous en biais permet de renforcer la solidité de l’assemblage.
  • Si vous utilisez des vis, il est nécessaire de pré-percer les trous au préalable à l’aide d’une chignole ou d’une perceuse.
  • L’assemblage renforcé par tasseau en angle, assure une meilleure résistance. Il s’agit de venir placer un tasseau dans l’angle formé par les 2 planches ou de visser ou clouer chaque planche sur le tasseau.

Dans les deux cas, ajouter de la colle à bois permet de renforcer l’assemblage.

Assemblage par tourillon

Cet assemblage a l’avantage d’être invisible et résistant dans le temps. Cependant, il est plus délicat à mettre en œuvre, car il nécessite de percer des trous parfaitement alignés et perpendiculaires. Des accessoires dédiés sont donc indispensables à une bonne réalisation.

  • Mesurez et marquez des emplacements de perçage face à face sur les 2 planches (à l’aide de pointes de perçage pour assurer la correspondance parfaite).
  • Percez des trous d’une profondeur égale à la moitié de la longueur des tourillons à l’aide d’un gabarit de perçage.
  • Enduisez les tourillons de colle à bois, insérez-les dans les trous et assemblez les 2 pièces de bois.

À noter : une fois assemblé, l’ensemble n’est plus démontable.

Assemblage avec équerre :

Cet assemblage simple à mettre en œuvre offre une fixation renforcée, utile pour fixer le plateau d’une table sur son châssis ou encore pour des étagères. Les équerres d’assemblage permettent également de renforcer des assemblages existants.

  • Positionnez les planches et l’équerre, puis marquez les emplacements des trous à l’aide d’un crayon.
  • Retirez l’équerre, pré-percez les trous
  • Replacez la charnière et vissez

Les charnières permettent de créer un assemblage articulé entre 2 pièces de bois. Vous en aurez besoin pour ajouter une porte à un meuble, ou créer un plateau pliant pour une table ou bureau.

Les différents types de charnière :

le choix du type de charnière dépend :

  • du mode de fixation
  • du sens de l’ouverture
  • de l’envergure (ouverture)
  • de la qualité (dureté) du support
  • de la destination : apparentes ou décoratives.

Certaines charnières sont encastrables et nécessitent de creuser le bois au préalable.

Où les placer ?

L’usage recommande de positionner celle du haut à 10- 15 cm de la partie supérieure de la porte et celle du bas à 15-20 cm de l’arête inférieure. Ces mesures sont à adapter si la porte mesure moins de 50 cm de hauteur.

Pour une porte, prévoyez une distance maximum de 60 cm d’écart entre deux articulations.

  • Positionnez les planches et la charnière, puis marquez les emplacements des trous à l’aide d’un crayon (creusez le bois si nécessaire à l’installation).
  • Retirez la charnière et pré-percez les trous.
  • Replacez la charnière et vissez.
 

Laisser un commentaire