Bulgarie

Merci de partager
0
fb-share-icon0
Tweet 168
Pin Share168

Pays d’Europe du Sud-Est, au carrefour de l’Europe et de l’Asie, la Bulgarie par son superbe littoral et ses villages restés authentiques attirent à bien des égards. Pays énigmatique, le développement touristique profite beaucoup aux stations balnéaires de la mer Noire. Elle offre une grande diversité de cultures et de paysages, bordée au nord par le Danube et à l’est par la mer Noire. Vous aimerez la Bulgarie qui respecte ses traditions, sa nature et sa culture. Vous y trouverez des Hautes montagnes, des plages, des monastères, des musées…

S’arrêter dans la capitale, Sofia, une ville jeune et moderne

La capitale bulgare, Sofia, est agréablement décontractée, mais souvent négligée par les touristes. Les vieux édifices rencontrent les bâtiments récents. La vie nocturne de Sofia, l’une des villes les moins chères d’Europe, en fait la destination idéale pour vous amuser avec peu d’argent et fréquenter ses discothèques disséminées dans le centre, ouvertes tous les jours de la semaine.

À voir la cathédrale Alexandre Nevski, le monument à l’armée soviétique, l’église de Boyana, le musée national d’histoire, randonnée ou ski au vitocha, le parc du palais de Vrana, le lac de Pnacharevo, 

Visiter le monastère de Rila (classé au patrimoine mondial de l’Unesco)

Coincé entre les rivières Rilska et Drushliavitsa, le monastère orthodoxe, niché à plus de 1100 m d’altitude, s’élève à la hauteur de l’engouement dont il est l’objet. Vous découvrirez des édifices ayant résisté au temps et aux intempéries de l’histoire depuis le Xe siècle. Il s’étend sur une superficie de 11 ha. Sa cour intérieure offre un espace de 3200 m². Son fondateur, Jean de Rila, a entrepris de mener une vie ascétique, c’est-à-dire frugale et rigoureuse dans ces montagnes situées à une centaine de kilomères de Sofia.

petit + : rilamonastery.pmg-blg.com

Vous promener dans les rues du village de Koprivchtitsa

Nichée au cœur de la plaine de Sredna Gora à un peu plus de 1000 m d’altitude, koprivchtitsa, qui abrite beaucoup d’édifices historiques et architecturaux, petite ville accueillante, colorée qui fait la fierté de toute une nation. Plus de 300 bâtiments historiques datant majoritairement du XIXᵉ siècle, période de la Renaissance Bulgare

petit + : le village est célèbre dans l’histoire bulgare, car c’est le berceau de l’insurrection d’avril 1876 contre les Turcs. 

Au sud des montagnes des Balkans, laissez-vous transporter par le parfum de la vallée des roses

Au cœur de la vallée de Kazanlak, la vallée des roses, avec ses centaines d’hectares de rose, est célèbre pour la culture des roses à des fins industrielles et c’est l’un des symboles de la Bulgarie. Depuis des siècles, on y cultive la Rosa Damascena qui, par distillation et d’autres processus, produit l’huile de rose, qui est largement utilisée dans les produits pharmaceutiques, la parfumerie. Vous trouverez à Kazanlak, des festivités, début juin, on célèbre la cueillette, le musée de la rose explique les origines et le processus de fabrication ancestrale.

Visitez le monastère de Troyan, sur la route entre Sofia et Veliko Tarnovo.

image source mec psy

Le monastère de Troyan est le plus grand monastère orthodoxe dans la montagne du Balkan et le troisième plus grand Bulgare, son origine remonte vers l’an 1600, lorsqu’un moine et son élève s’installèrent sur ces lieux. Il se situe à 10 km au sud-est de la ville de Troyan, au pied du versant Tchoukarka. Il est dédié à Sainte Marie. Les fresques qui décorent ce monastère sont d’une beauté inimaginable. Elles sont l’œuvre du célèbre maître de l’époque Zahari Zograf peinte en 1847.

Visiter la plus petite ville de la Bulgarie Melnik

Blottie le long de la rivière Melnishka, dans les pentes sud-ouest de Pirin, au pied des rochers de sable géants. Ville miniature, elle fut jadis importante dans la région, sous le temps de la Bulgarie médiévale et ensuite sous la domination ottomane. Célèbre pour son architecture et ses maisons traditionnelles, vous pourrez visiter ses nombreux monuments classés sur la liste historique du pays. 

Visiter le monastère de Rojen

Situé au sud-ouest de la Bulgarie, perché au-dessus des roches sable, près de la frontière avec la Grèce, à 6 km au nord-est de la ville de Melnik. Son emplacement est très pittoresque. Une belle vue panoramique s’ouvre sur le site des Pyramides de Melnik, sur les montagnes du sud Belassitza et Ograjden, sur Pirin. Ancien monastère bulgare de la période médiévale glorieuse de Melnik, devenu Byzantin dès le XIVe siècle. Il a été entièrement restauré, on y distingue particulièrement les fresques réalistes de guerriers saints et une iconostase plus que frappante.

petit + : compter 1h/ 1 h 30 pour y aller : le sentier est facile, même s’il grimpe, il est un peu étroit par endroits et longe quelques à-pics.

Visiter la Grotte du Diable au cœur des gorges de Trigrad dans le massif des Rhodopes

L’un des symboles des Rhodopes, un canyon majestueux aux grottes ténébreuses. Près de Devin ,dans les magnifiques gorges de Trigrad, se trouve la mystérieuse et redoutable Grotte du diable. Vous serez impressionné par le bruit fracassant de la rivière qui se jette dans un précipice. Un brouillard de particules d’eau laissera votre imagination deviner la puissance des forces déchaînées de la nature.

petit + : la visite de la grotte (20 – 30 minutes) se fait seulement en groupe, qui part dès que celui-ci est assez important.

Symbole de cette fière cité médiévale, le bastion du Tsarevets à visiter impérativement

Cette forteresse médiévale, restaurée, domine l’horizon et compte parmi les monuments les plus chers au pays. Siège des tsars médiévaux, elle abrite les vestiges de plus de 400 maisons et 18 églises, ainsi que le palais royal, un rocher d’exécution et d’autres structures. En soirée, un spectacle son et lumière sublime l’endroit d’un ballet de couleurs. Elle servit de forteresse principale du Second Empire bulgare de 1185 à 1393, et ses longs remparts qui abritent le palais de la famille royale et le palais patriarcal.

petit + : en été, il vaut mieux y grimper le matin, avant la chaleur (peu d’ombre).

Vous rendre dans le massif de grès rouge, à côté de la ville de Belogradtchik

Situé sur les pentes de la chaîne des Balkans, un des plus impressionnants sites géologiques et l’un des plus beaux paysages naturels, ce fort est l’un des derniers bastions bulgares conquis par les Turcs ottomans. Son charme tient aux grands rochers de couleurs rouges. Cette forteresse, également appelée Kaleto, a été commencée par les romains aux 1er et 3e siècle, poursuivie par les Bulgares et plus tard complétée par les Turcs au XIXe siècle. Du haut de la forteresse, il y a des vues spectaculaires sur les collines environnantes et les formations rocheuses.

Aller manger dans un restaurant traditionnel “une mehana”

Vous rêvez de vous installer dans un restaurant traditionnel bulgare “les mehana”. Vous y serez reçu sur des tables en bois, des nappes brodées, de la vaisselle en céramique, et des serveurs en costume local. Il peut même souvent y avoir un orchestre. Les Bulgares ont pour coutume de déjeuner ou dîner en musique !

Se promener dans la vieille ville de Plovdiv

Plovdiv est la deuxième ville du pays, elle fut fondée il y a cela 6000 ans par les Thraces qui se sont vus ravir le territoire par le père d’Alexandre le Grand qui baptisa la ville Philippopoli. Sur le plan du patrimoine, Plovdiv est un mélange unique d’anciennes cultures, thrace, romaine, bulgare, ottomane.

À voir, le théâtre antique et le stade romain, la vieille ville, les maisons centenaires, les sept collines, le street art, la mosquée Dzhumaya, le musée ethnographique, la statue Alyosha.

Le festival de Jazz à Bansko en août.

Le festival de Jazz de Bansko, dans le Pirin, organisé dans la ville de montagne depuis 1988, a lieu en août, avec des titres du monde entier ainsi que des groupes locaux, des chanteurs et interprètes. 

petit + : tous les détails sur banskojazzfest.com/en

Arpenter le parc national de Pirin, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco

Le parc national du Prin avec ses 274 km² de superficie étale une splendeur naturelle impressionnante, si vous êtes passionné de randonnée, courtes ou longues pour admirer le parc. Il est logé dans les montagnes Pirin au sud-ouest du pays. Vous serez captivé par des paysages de montagnes calcaires, plus de 70 lacs glaciaires très variés, des cascades, des grottes et des roches viennent constituer une valeur ajoutée à la beauté des lieux. Dans cet environnement, vous observerez plus de 1300 types de plantes. Il y en a parmi elles qui sont endémiques, des espèces menacées ou des reliques glaciaires. À observer aussi 45 espèces de mammifères dont quelques-uns sauteront sous vos yeux comme le loup, le chamois, l’ours, le renard, etc.

petit + : on y accède plus communément de Bansko, mais c’est possible aussi de Sandanski ; pour les infos sur le parc pirin.bg

 

Laisser un commentaire