Coupure non profonde

Merci de partager
0
fb-share-icon0
Tweet 168
Pin Share168

On entend par coupure non profonde une plaie superficielle causée par un instrument tranchant.

Avant, on pouvait utiliser ses paquets de papier à cigarettes pour soigner les petites coupures.  Il suffisait d’appliquer une feuille dessus, et le saignement s’arrêtait.

On peut aussi d’obstruer la coupure avec du poivre réduit en poudre fine. L’application est indolore, car le poivre n’exerce son action excitante que sur les muqueuses. Pour cela, il faut que les bords de la coupure soient nets.

Vous pouvez encore utiliser du jus de céleri en compresses ou faire des cataplasmes de jeunes carottes crues, râpées avec leurs feuilles.

Le poivre commun, ou poivre noir, est le fruit du piper nigrum, liane de l’Inde et de la Malaisie, qui fait partie de la famille des Pipéracées. Il contient une huile essentielle à phellandrène, deux résines âcres, la pipérine et la pipéretine, et des acides aromatiques. Ces principes actifs en font un excellent cicatrisant (par une congestion intense au contact de la peau), détruisent les bactéries et arrêtent l’hémorragie. On distingue trois sortes de poivre. Le poivre vert est la baie entière fraîche, cueillie avant maturité ; elle est très aromatique. Le poivre noir est cueilli en début de maturité et séché au soleil jusqu’à ce que son enveloppe extérieure prenne cette couleur. Le poivre blanc est le fruit récolté à pleine maturité et débarrassé de ses enveloppes externes, épicarpe et mésocarpe.

Il faut être très attentif à la propreté de la plaie. En effet, si l’instrument tranchant est souillé ou rouillé, il est utile, dans un premier temps, de faire saigner la plaie et de la nettoyer soigneusement avec une solution antiseptique. Si la vaccination contre le tétanos n’est pas à jour, il faut impérativement la faire régulariser chez un médecin.

Laisser un commentaire