Ecosse

Merci de partager
0
fb-share-icon0
Tweet 168
Pin Share168

Ecosse, pays de légendes… Petit pays au grand charme, profitez d’un moment de paix sur les îles Hébrides, vivez les traditions lors d’un ceilidh au cœur de Glasgow. Admirez les vues panoramiques, mélange subtil entre une nature brute et sauvage, après avoir gravi l’un des sommets de l’aberdeenshire.  L’écosse, c’est pour les amoureux de la lande couverte de bruyères et de lochs romantiques, de falaises et de cascades, mais ce sont aussi les pubs et le whisky…

“Socialiser” dans un pub, un des sports favoris des Écossais avec le rugby

En Écosse, on est forcément séduit par la convivialité et la chaleur humaine qui règnent dans les pubs. Pour rencontrer du monde, rien ne vaut une visite dans ce fantastique melting-pot social, que l’on fréquente même en famille. Au fil des bières et des whiskies, les langues se délient et les amitiés se nouent…

Déambuler dans les petites ruelles étroites pavées avec des recoins obscurs d’Edinbourg.

La capitale écossaise, depuis le XVe siècle, un lieu absolument charmant imprégné d’histoire, au patrimoine architectural exceptionnel, rempli de ruelles étroites pavées, voûtes et wynds (voies étroites), avec des recoins obscurs qui ont été le théâtre de quelques-unes des scènes les plus terribles de l’histoire.  Visitez les magnifiques édifices, jardins, musées, ses festivals, ses boutiques élégantes, sa gastronomie, sa ville souterraine et ses châteaux médiévaux.

A voir le château d’Edinbourg, le siège d’Arthur, le musée national d’écosse, le whisky écossais, Princes street gardens, le parlement écossais, la galerie nationale écossaise d’art moderne…

Visiter la camera obscura et world of illusions à Edinbourg

Véritable musée de l’illusion, vous pourrez observer la ville à 360°, cet endroit rassemble des centaines de milliers de visiteurs chaque année. Lieu insolite depuis plus de 160 ans (1853), vous pourrez découvrir et participer à plus de 100 expositions interactives, ainsi qu’une bouffée d’air frais sur la magnifique terrasse sur le toit. On peut distinguer 3 parties : la pièce tout en haut du musée où se trouve le système optique de la camera obscura, juste à côté, la terrasse panoramique, et les autres étages sont rassemblées une centaine d’attractions.

Petit + : sur Castelhill, à 100 m du château ; camera-obscura.co.uk

Suivre les aventures de Marie Stuart en imaginant les scènes romantico-tragiques qui se déroulèrent au palais de Holyrood à Édinbourg.

Situé à l’une des extrémité de la Royal Mile, le palais de Holyroodhouse, également connu sous le nom de Palais de Holyrood, demeure encore aujourd’hui la résidence officielle de la Reine d’Angleterre en Ecosse, lorsqu’elle séjourne à Edingbourg. Véritable joyau de l’architecture classique, avec une impressionnante décoration baroque à l’intérieur.

C’est au Moyen-âge que les rois ont laissé le château austère d’Edinbourg pour préférer la confortable abbaye de Holyrood. En 1503, Jacques IV ordonna de faire construire la première résidence et, quelques années plus tard, Jacques V fit constuire la tour dans laquelle vivrait la reine Marie Stuart entre 1561 et 1567. Un siècle plus tard, Charles II fit de ce palais, l’un des plus admirés d’Ecosse.

Petit + : Le palais est fermé au public lorsque la famille royale est présente (en général en juillet) ; royalcollection.org.uk

Aller au national museum of gallery pour admirer les collections 

La galerie nationale d’Ecosse expose des oeuvres d’art occidentales depuis la Renaissance jusqu’au Postimpressionnisme. Située sur la colline appelée “The Mound”, à côté de Princess street, cet édifice distingué de style néoclassique abrite la collections créée par William Henry Playfair et inaugurée en 1859.

Découvrir l’Art nouveau écossais à travers l’oeuvre de Charles Rennie Mackintosh.

   

Charles Rennie Mackintosh est né à Glasgow en 1868 et mourut à Londres le 10 Décembre 1928. Son nom est rattaché avant tout au projet de l’école des arts de Glasgow. A l’origine du Glasgow style, un style art nouveau version écossaise.

Petit + : se procurer le plan bien fait the guide to charles Mackintosh in Glasgow à l’office du tourisme ou consulter crmsociety.com

Découvrir le château de Blair, construit au 13e siècle et remanié au fil des ans

Le merveilleux château de Blair, blanchi à la chaux, est la résidence des ducs d’Atholl depuis le 13e siècle. Situé à 7 km au nord de Pitlochry, c’est le château le plus visité d’Ecosse. Il a été l’objet de nombreuses guerres jacobites durant son existence. Aujourd’hui, c’est une tour coquette que vous adorerez visiter.

Selon l’histoire, les habitants de ce lieu étaient les gardiens de la région des Grampians et de la route du nord vers Inverness. Communément appelés les Atholl Highlanders, ces gardiens sont la plus vieille aréme privée d’Europe.

Petit + : à environ 7 km au nord de Pitlochry, au cœur des Highlands ; blair-castle.co.uk

Rechercher Nessie, né de la vision d’un moine irlandais qui a aperçu pour la fois quelque chose d’inhabituel nageant autour des eaux d’encre du lac au 7e siècle.

Aussi énorme que soit le Loch Ness, sa grande taille, avec ses 35 km de long et ses eaux noir profond de plus de 200 m par endroits, ce n’est pas la raison de sa renommée mondiale, ni le magnifique paysage environnant. La vraie raison pour laquelle les visiteurs affluent vers cette étendue d’eau écossaise est de repérer l’insaisissable monstre du Loch Ness.

Petit + : Inverness est un bon camp de base pour faire dans la journée le tour du loch Ness.

Aller d’île en île dans les Orcades, entre découverte et aventure

Les Orcades forment un archipel de 70 îles, dont une vingtaine sont habitées. Mainland, l’île principale, abrite d’impressionnants sites archéologiques, classés au Patrimoine de l’Unesco. Partir à la découverte des vestiges néolithiques, notamment les pierres dressées de Stennes et du Ring of Brodgar. Forte impression au soleil couchant, surtout quand des moutons broutent au pied des pierres millénaires !

Les îles orcades forment un archipel de 70 îles, dont une vingtaine sont habitées. Autrefois appelées “îles aux cochons”, vous pourrez admirer le ballet de phoques, de baleines et de marsouins qui s’ébrouent dans l’eau. Avec des centaines de kilomètres de littoral, des plages maginfiques et des vues panoramiques, vous succomberez au charme sauvage des Orcades. Ses principales îles constituées de vestiges authentiques sont certaines classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Mainland, la plus grande île des Orcades abrite d’impressionnants sites archéologiques.

Petit + : Avant de partir, on trouvera plein d’infos sur le site internet des Orcades : visitorkney.com

Découvrir l’incroyable chapelle tout en trompe-l’œil construite dans un hangar des îles Orcades par des prisonniers italiens.

C’est une chapelle catholique très ornée sur Lamb Holm, dans les îles Orcades. Elle a été construite pendant la seconde guerre mondiale par des prisonniers de guerre italiens, capturés en Afrique du Nord, qui étaient logés sur l’île auparavant inhabitée pendant qu’ils construisaient les barrières de Churchill à l’est de Scapa Flow. Seules les fondations en béton des autres bâtiments du camp de prisonniers de guerre survivent. 

Faire le tour de l’archipel des Shetland en allant de böd en böd

A l’extrême nord de l’Ecosse, les shetlands forment un archipel d’une centaine d’îles, des paysages les plus incroyables, un patrimoine viking aussi riche que Fascinant. Un voyage grandeur nature, où on logera das les böds, petites maisons utilisées autrefois comme refuges par les pêcheurs au cours de leurs campagnes.

Petit + : pour préparer son voyage, consulter shetland.org et pour réserver un böd camping-bods.co.uk

Se laisser envoûter par les châteaux, qu’ils s’appellent Scone, Glamis, Dunnottar ou Dunrobin… Certains abritent encore un fantôme maison.

Le château en ruine au bord d’un loch embrumé a toujours stimulé l’imagination des âmes romantiques. Les moins délabrés ont été restaurés et ouverts à un public plein de respect et d’admiration pour les chères vieilles reliques de l’aristocratie et leurs occupants, fussent-ils fantomatiques. De quoi éprouver la solidité de ses nerfs…

Assister aux Highland Games et s’extasier devant un lancer de tronc d’arbre assurément viril ou un jet de panse de brebis farcie. Et le tout en kilt !

   

Ces manifestations estivales sont la version moderne des douze travaux d’Hercule. Un spectacle extraordinaire que de voir ces hommes en kilt rivaliser de puissance et d’élégance viriles, dans une ambiance joyeuse rythmée par le son des cornemuses. L’identité Scottish dans toute sa splendeur !

Petit + : la fête la plus prestigieuse a lieu le 1er samedi de septembre à Braemar en présence de la reine, rien que ça !

Mettre un peu d’eau dans un whisky pour mieux en apprécier la saveur, après avoir visité une distillerie du Speyside

Les amateurs de whisky en pèlerinage en Écosse se doivent de passer dans le Speyside. Sur ce petit territoire, on recense en effet la moitié des distilleries du pays ! Quelques-unes seulement sont ouvertes au public ; mais c’est bien suffisant pour découvrir le whisky écossais, au goût légèrement fumé.

Petit + : le Speyside est la patrie du célèbre Malt Whisky Trail ; pour en savoir plus maltwhiskytrail.com

Parcourir les plages de sable blanc des îles de Lewis et Harris et regarder les nuages défiler sur les dunes et le tapis verdoyant du machair (bord de mer fertile)

Située au large de la côte ouest de l’Ecosse, l’île de lewis et Harris constitue la principale île de l’archipel des Hébrides extérieures. Avec ses paysages spectaculaires, sa culture gaélique unique et son histoire fascinante, Lewis et Harris vous époustouflera par ses montagnes sauvages balayés par les vents d’ouest, ses immenses plages immaculées, son littoral accidenté et ses paysages lunaires.

Pénétrer dans la vallée de Glen Clova aux montagnes érodées par les millénaires.

L’une des cinq callées Angus, Glen clova est une vallée avec de superbes vues et une abondance de flore et de faune.  Il s’étend au nord-ouest de Dykehead sur la B955, en suivant la rivière South Esk vers Glen Doll. Excellente destination pour la randonnée, on y croise moutons, vavhes, lapins et poules sur ses petites routes sinueuses.

Petit + : Kirriemuir est la porte d’entrée de la vallée angusglens.co.uk/clova

 

Laisser un commentaire