Mastic

Merci de partager
0
fb-share-icon0
Tweet 168
Pin Share168

Entamé 

Pour bien fermer une cartouche de mastic entamée, laissez l’embout en place, faites sortir une goutte et glissez un clou dans l’orifice de l’embout. Assurez la jonction en entourant l’extrémité avec du chatterton ou du ruban adhésif.

Conservez les cartouches

En hiver, laissez les cartouches de mastic de calfeutrage près d’une source de chaleur, pour qu’elles soient prêtes à l’emploi. Le moment venu, réchauffez la surface à calfeutrer avec un sèche-cheveux ou un décapeur thermique à air chaud.

À savoir sur le mortier

Enlevez de vieux joints avec un ouvre-boite à jus de fruits en prenant soin de ne pas endommager le carrelage. Nettoyez à la brosse métallique, puis à l’aspirateur et refaites les joints avec du mortier à jointoyer. Étalez-le avec une raclette en caoutchouc et enlevez l’excédent avec une grosse éponge quand il commence à prendre.

Pour empêcher que le mortier ne s’effrite, enduisez-le d’imperméabilisant de maçonnerie invisible avec un pinceau. Cela le protégera de l’eau, qui l’endommagerait en gelant.

Du mortier frais ne colle pas sur du mortier ancien (il accroche seulement sur les aspérités). Pour que le mortier tienne bien, nettoyez l’ancien avec un jet d’eau puissant (nettoyeur haute pression, par exemple) pour ôter les parties friables. Sur un ancien mortier lisse, appliquez une couche primaire d’accrochage liquide à étaler au pinceau.

En bocal

Si vous voulez bien le conserver, mettez le dans un bocal en verre et recouvrez-le d’huile de lin. Fermez le bocal le plus hermétiquement possible et conservez-le à l’abri du gel et des trop fortes chaleurs.

Mastic maison

Pour restaurer des fenêtres anciennes, faites votre mastic vous-même : dans un pot en verre, mettez 9 petites mesures de blanc de Meudon et 1 mesure d’huile de lin. Avec une cuillère, malaxez la pâte pour obtenir une crème lisse et ferme. Ajoutez de l’huile de lin si la pâte est trop épaisse.

Laisser un commentaire