Zéro déchet et propre : j’oublie les vieux clichés

Merci de partager
0
fb-share-icon0
Tweet 168
Pin Share168
Zéro déchet et propre : j'oublie les vieux clichés

Depuis quelques années, le no poo et le no soap changent totalement notre idée de l’hygiène. Si réduire la fréquence des shampoings et des douches est pile dans l’esprit zéro déchet, ce sont surtout ses effets bénéfiques pour la peau et les cheveux qui font son succès. Les dermatos cautionnent !

Je détoxe ma peau

Une douche par jour, c’est normal… Mais notre peau, elle, trouve ça beaucoup trop ! L’eau et les savons au pH trop alcalin (c’est-à-dire réduisant l’acidité) l’agressent et abîment sa barrière lipidique de protection qui met plusieurs semaines à se former. En effet, notre peau est recouverte de bactéries qui contribuent à son bon fonctionnement et qui la protègent. Nettoyer notre peau avec un savon non adapté, trop souvent, diminue cette protection, et le mécanisme déraille. La peau qui tire, qui pèle, qui gratte : tous ces indices nous prouvent que quelque chose ne va plus ! Même l’eau seule est mauvaise : le calcaire la couvre d’un voile l’empêchant de se réhydrater, utilisés pour la traiter, le chlore accélère son vieillissement et les sels d’aluminium sont dangereux pour la santé… Alors, on y va doucement sur le lavage, et on choisit de bons produits ! Une douche rapide à l’eau fraîche, en savonnant seulement les points stratégiques, est largement suffisante ! on peut même ne pas se doucher tous les jours. Une bonne hygiène de vie et des lavages moins décapants permettent de réguler le fonctionnement du corps et ses sécrétions. Testez, vous verrez que vous ne sentirez pas mauvais, il faut juste laisser au corps le temps de s’adapter et s’autoréguler !

Mollo sur le gommage !

N’en faites pas tous les jours, et préférez toujours des gommages doux ! La peau sait se réguler seule, donnez-lui juste un coup de pouce si de la corne se forme.

Comment choisir le bon savon, zéro déchet et doux pour la peau ?

D’un point de vue zéro déchet, le savon est idéal est un savon solide car il se trouve très facilement en vrac. Il dure bien plus longtemps qu’un savon liquide, est plus économique. Il est préférable de choisir un savon sans parfum de synthèse (cherchez la mention “sans parfum de synthèse” ou “sans parfum”), avec la liste d’ingrédients la plus courte possible. Les savons solides sont généralement alcalins, ce dont notre peau ne raffole pas. L’ajout dans le mélange d’huiles végétales aux vertus nourrissantes et relipidantes, olives, coco ou argan, permet à notre peau de mieux vivre cette micro-agression.

La tendance : ne plus se laver le visage

Dans le minimalisme, vous pouvez aller encore plus loin et ne plus du tout vous laver le visage ! De nombreuses personnes ont adopté ce mode de fonctionnement pour éviter les boutons, les rougeurs et les sécheresses, et leur peau s’en porte largement mieux : leur teint est plus lumineux et leur grain de peau plus lisse. C’est logique, notre peau est autorégulée ! Mais les différents environnements pollués auxquels nous sommes confrontés ainsi que les facteurs de dérèglement internes comme une mauvaise alimentation, une mauvaise hygiène de vie et le stress perturbent parfois notre peau. Alors, pour lui donner un coup de pouce sans la perturber chaque jour et la forcer à surréagir, adoptez la routine minimale hyper douce et rapide nettoyage/soin.

Je détoxe mes cheveux

De la même manière que la peau de notre visage, notre cuir chevelu est ultra-sensible aux agressions extérieures, et les shampoings à répétition en font partie ! Les tensioactifs agressifs (parmi les pires, les fameux laureth et larylsulfate de sodium), les parabènes, les sulfates : fuyez-les ! Plus nous les lavons, plus nos cheveux vont avoir besoin de renouveler leur couche de protection grasse : le sébum. Nous créons alors un cercle vicieux. Il faut alors dire stop, et réhabituer notre cuir chevelu à vivre sa vie et à remplir ses fonctions avec moins d’agressions.

Je rééquilibre mes cheveux

En stoppant entièrement les shampoings pendant plusieurs semaines, la reproduction de sébum s’auto-régule et notre cuir chevelu retrouve un équilibre et un rythme normal. Prête à relever le défi ?

  1. Ne vous lavez plus les cheveux durant environ 1 mois (choisissez une période de vacances) et laissez le sébum descendre sur vos longueurs pour prodiguer un soin superpuissant à vos cheveux
  2. chaque jour, brossez-vous longuement, tête en bas, matin et soir, pour éliminer la poussière accumulée et répartir le sébum sur toute la longueur.
  3. Passez également quelques minutes à vous masser le cuir chevelu pour activer la circulation et donc la pousse des cheveux, et pour décoller le sébum.
  4. Lorsque votre cure est terminée, ne reprenez pas vos anciennes habitudes. Un shampoing par semaine en mode low poo (moins de shampoing, un shampoing moins agressif et de qualité, voire un produit DIY + un shampoing sec, au milieu si besoin ) ! (Vous pouvez simplement saupoudrer de l’amidon de maïs ou de la farine de pois chiches sur votre cuir chevelu, bien masser, laisser poser quelques heures et brosser.)

comment choisir le bon shampoing zéro déchet adapté à mon type de cheveux ?

De nombreux shampoings vendus en magasins bio ont une composition tout à fait correcte et peuvent être utiles dans votre période de transition vers les shampoings Zéro déchet. Puis, vous pourrez utiliser des shampoings solides. Ils se présentent comme un pain de savon classique et sont souvent vendus en vrac ou dans des emballages recyclables. Ils sont généralement composés de poudres lavantes. C’est ici que la recherche du shampoing zéro déchet parfait va probablement se corser. Si une composition ne convient pas à vos cheveux, ils deviendront vite secs et cassants ou poisseux. Ne désespérez pas, le shampoing parfait pour vos cheveux existe forcément.

En version no poo

Allez encore plus loin : pourquoi revenir au shampoing s’il agresse vos cheveux ? Après cette détoxe des cheveux, vous pouvez opter pour la tendance no poo. Cette technique consiste à se laver les cheveux avec… autre chose que du shampoing. Des œufs, de la compote de pomme, de la farine de pois chiches, du rhassoul, des poudres lavande… utilisés purs ou non. Les possibilités et les recettes sont multiples, et vous devrez tester pour trouver ce qui vous convient le mieux. 

Pour les courageux : water only !

Encore plus minimaliste et zéro déchet, il y a le water only, qu’à l’eau. Différentes méthodes existent, avec un point commun : elles sont relativement plus consommatrices d’eau que les techniques traditionnelles. Mais comme aucun ingrédient n’est utilisé, le bilan est finalement assez équilibré. À vous de tester !

Technique water only :

  • Le massage : massez longuement votre cuir chevelu sous l’eau. Décollez le sébum de votre cuir chevelu et activez la circulation sanguine. Vous éliminerez aussi les résidus de poussière et de pollution.
  • L’alternance eau chaude-eau froide. Beaucoup de pratiquante du Water only disent que ça permet de mieux laver les cheveux. En plus, l’eau froide fait briller les cheveux, ça vaut bien un petit effort non ?
 

Laisser un commentaire